Sorj Chalandon

(16 mai 1952 - )
 France

8 livres dans ma p'tite bibli (moyenne : 17.7/20)


Je pourrais lire du Sorj Chalandon tous les jours de ma vie. A l'heure actuelle, j'ai lu tous ses livres, mais j'attends avec impatience le 18 août prochain pour pouvoir dévorer « Le jour d'avant » qui j'en suis sûre sera à la hauteur de ses sept prédécesseurs.

Sorj Chalandon, c'est mon auteur préféré de l'univers. J'aime beaucoup d'écrivains d'hier et d'aujourd'hui, mais lui, il est à des milliers de kilomètres au-dessus des autres. Toujours caché derrière ses personnages, il est un peu d'Antoine, un peu de Georges et de Samuel. Il est Bonzi, il est Lupuline. Il est Emile. Et il est Sorj. Parlant de lui sans en avoir l'air, lucide mais jamais amer, toujours avec tendresse il évoque à merveille des sentiments forts et universels. J'aime sa nostalgie teintée d'optimisme.

Sorj Chalandon a vécu la guerre, et pourtant il a gardé une âme d'enfant. Une réelle âme d'enfant, de celles qui font voir de la magie dans un brin d'herbe, de la joie dans une flaque d'eau et la fin de tout dans un pantalon déchiré. J'aime son phrasé délicat, qui permet de regarder avec tendresse des événements dramatiques. J'aime quand il souffle au creux de mon oreille ces mots magiques qui font mal tout en douceur.

Sorj Chalandon, c'est un sorcier, un chaman des mots qui s'insinue dans ma tête et y réveille des sensations que j'ai toujours eues en moi sans les avoir identifiées. J'aime la poésie qui coule de ses mots. J'aime ressentir la mélodie de ses phrases. J'aime me laisser submerger par ses romans.

Je vous ai dit que j'aimais Sorj Chalandon ?


Laisser un Commentaire

Pour éviter les abus, les commentaires ne sont visibles qu'après modération. Promis, je fais au plus vite ;)